27 novembre 2020
Interviews News

Interview : Throwback Music et sa passion pour le RnB

Aujourd’hui, pour ce grand retour des interviews, j’ai le plaisir d’avoir pu m’entretenir avec Selena, une instagrameuse musique partageant chaque jour des clips et des archives sur la musique des années 90 / 2000. Un compte Instagram qui regorge de pépites, de découvertes et de musiques ayant bercé notre enfance, ou dont on a pris plaisir à découvrir à posteriori. 

 

Pourrais-tu commencer par te présenter ? 

Je m’appelle Selena, j’ai 32 ans, je suis une vraie passionnée de musique, depuis que je suis toute petite. Je voulais en faire mon métier, c’est d’abord passé par l’envie de devenir chanteuse, mais avec le temps, j’ai compris que ça n’était pas pour moi. Je suis toujours restée dans la musique. Il fallait à tout prix que je continue à parler de ce sujet, que ça soit dans l’animation musicale, au travers d’un blog, ou autre. 

 

Avant, j’étais assistante dans des grands centres d’affaires, mais je ne m’y sentais pas épanouie. J’ai donc décidé de prendre une pause et c’est à ce moment-là que je me suis vraiment lancée dans ma page Instagram, et j’ai commencé à rencontrer du monde, on m’invitait à des événements, vraiment en un an ça a explosé. 

 

Aujourd’hui blogueuse ce n’est pas mon métier, et je veux vraiment que ca reste une passion. Par contre, si on me demande d’être animatrice musicale ou produire des émissions je serais plus qu’heureuse.  

 

Quel est le concept de ta page Instagram ? 

Ma page s’appelle Throwback Music, c’est un retour en arrière, avec tous les artistes qui ont marqué ma génération : Prince, Michael Jackson, Madonna, Mariah Carey. Tous ces artistes qui ont un héritage musical et dont il faut continuer de parler et de faire vivre leur musique en les écoutant. 

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

#michaeljackson moment #michaeljordan #dance #happybirthdaymichaeljackson JAM set music video #90s #90sstyle #mj #jordan #dancing

Une publication partagée par Throwbackmusic_ 🎶 🇫🇷france (@throwbackmusic_) le

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Bye bye #mariahcarey 2008 💫

Une publication partagée par Throwbackmusic_ 🎶 🇫🇷france (@throwbackmusic_) le

Tu as commencé Throwback Music sur Instagram, ou il y avait il d’autres réseaux avant ? 

J’ai commencé avec MySpace, puis Facebook. J’ai toujours mis de la musique sur mes réseaux. J’ai jamais utilisé ces canaux pour raconter ma vie, ca ne m’intéresse pas. J’ai aussi eu twitter à une époque, mais c’est parti un peu loin, j’ai préféré arrêter. Je viens également de me créer une page TikTok, mais je ne m’en occupe pas vraiment. Instagram reste mon réseau de prédilection. 

 

Qu’est-ce qui te motive justement à partager ce type de contenus ? 

En fait, j’ai l’impression que les gens oublient trop facilement. Quand je parle de certains artistes des années 90’s avec des amis, ils ont souvent un avis très critique, 

“lui, il est démodé”, 

“il a vraiment rien fait”. 

Alors qu’il y a tout un tas d’artistes qui ont vraiment été importants pour la musique à cette époque et aujourd’hui on les jette à la poubelle, je trouve ça assez injuste. 

 

Leur héritage musical est là, la musique traverse le temps, il n’y a aucune date de péremption pour ça. On retrouve beaucoup de gens qui pensent que le RnB des années 90’s est démodé et qu’à ce titre, on ne devrait plus l’écouter, alors que la musique est intemporelle. 

 

En plus de la musique RnB, Soul, tu partages aussi beaucoup de contenus sur les artistes français, d’où vient l’éclectisme de ta culture musicale ? 

J’ai aussi grandi avec la variété, parce que même si j’aime beaucoup la culture américaine, je suis française. Et y a des chansons françaises sublimes, la vraie variété est magnifique. Même les américains nous envient la vraie variété, les classiques comme Edith Piaf et cie, sont de vrais morceaux. 

C’est un style qui me touche, même si je reste une RnB Girl. Quand je voyais des clips de RnB à la télé, les filles étaient métissées, ce n’est pas quelque chose qu’on voyait en France. C’était beaucoup plus simple pour moi de m’identifier à ces chanteuses et je pense que c’est aussi pour ça que je voulais moi-même chanter et en faire mon métier. Je me voyais vraiment en elles. Et ça, je trouve que ça manquait dans la variété.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Nite ❤️ #danielbalavoine

Une publication partagée par Throwbackmusic_ 🎶 🇫🇷france (@throwbackmusic_) le

 

Ça fait 5 ans que tu as publié ta première vidéo, pourtant à l’époque, ce format n’était pas tellement mis en avant pourquoi ce choix ? 

Le format vidéo sur Instagram est apparu en 2014, et pour moi, c’était vital de partager de la musique, et des vidéos. À l’époque, et même encore aujourd’hui, c’était un jour, une humeur musicale. Je fais passer beaucoup de messages sur mon état d’esprit et mes pensées à l’intérieur de mes posts et stories. Et effectivement, à l’époque, c’était pas du tout l’ambiance d’Instagram, les gens s’en foutaient. Parce que ce qui marchait (et ce qui marche toujours d’ailleurs) c’était surtout les photos food, mode ou beauté. Les gens écoutaient beaucoup plus la musique sur Youtube, et donc cherchaient le contenu en rapport sur cette même plateforme. Pour moi, c’est en 2018 que ça a vraiment explosé, j’étais très surprise. Je m’attendais pas à un tel succès. 

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

#repost #flashbackfriday #christinaaguilera #opheliewinter

Une publication partagée par Throwbackmusic_ 🎶 🇫🇷france (@throwbackmusic_) le

Parmi les personnes qui te suivent, il y a aussi des plus jeunes ? Ou surtout des nostalgiques des 90’s / 2000’s ?

Oui, la dernière fois, il y a une abonnée qui m’a envoyée un message, elle avait 11 ans, et une seconde fille de 15 ans aussi ! Ca me fait plaisir de faire découvrir cette musique à des plus jeunes aussi. C’était trop mignon vraiment, en plus elles m’appelaient “madame” ! Mais après la majorité de mes abonnés sont de ma génération. 

 

Comment te sens-tu par rapport au statut d’influenceuse ? 

Je me sens pas influenceuse, mais je reçois beaucoup de messages, de gens qui m’encouragent, vraiment j’aurais jamais cru ça. Quand je montre ces messages en story, c’est vraiment pas de la prétention, c’est surtout que ça me fait énormément plaisir, de voir que je rends des gens heureux alors qu’avant j’intéressais personne. Et je suis contente de permettre aux gens de se rappeler de cette époque musicale et de tous ces morceaux qui ont marqué leur vie. Jamais je me serais attendue à avoir 20k d’abonnés, c’est vraiment beaucoup pour une page musicale. 

 

Et puis c’est aussi super de voir que je suis en contact avec des artistes que j’admire, avec qui j’ai grandi, comme Daniel Levy, Doc Gyneco, des producteurs américains qui me remercient pour le travail que je fais. C’est fou ! Les plus ouverts sont les américains, j’ai aussi reçu un message de Rodney Jerkins, j’arrive pas à croire qu’il m’a écrit ! Parfois il reposte même des créations que je fais, c’est pour moi la plus belle des réussites.

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

@doc_gyneco ☺️🤗 la rencontre du doc et de @drdre #90sconnection #rapfr #rapus 😂love #docgyneco #musiclover

Une publication partagée par Throwbackmusic_ 🎶 🇫🇷france (@throwbackmusic_) le

Comment gères-tu les droits d’auteur avec le partage de contenus musicaux, ou même d’interviews ? 

Tout a changé à partir de 2017, avant on pouvait publier des vidéos de plein de clips s’ils duraient une minute ou moins. Mais maintenant, on a le droit qu’à 30 secondes par clip… Et puis les photos ca peut aussi être problématique, mais tant que le photographe est cité, ca va. Mais c’est très surveillé. Et ca m’arrive d’avoir des vidéos supprimées à cause des droits d’auteurs, mais j’essaie vraiment d’y faire attention. 

 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

🎤🎤🎤

Une publication partagée par Throwbackmusic_ 🎶 🇫🇷france (@throwbackmusic_) le

 

Quel est ton avis sur la musique d’aujourd’hui ? 

On va peut-être dire que je suis une “puriste de merde”, mais je constate que maintenant les jeunes chantent juste pour l’argent et la notoriété. Ils ne sont pas vraiment passionnés et ça se ressent. Avant les artistes avaient vraiment un message à faire passer, des sentiments à exprimer, là c’est juste pour le buzz. Et on retrouve ça aussi dans leurs textes, tout tourne toujours autour de l’argent. La musique, si on remonte dans le temps, c’était toujours pour exprimer un propos, plus de nos jours… 

 

Qu’est-ce qu’on te souhaite pour la suite ? 

Moi ce que je veux véritablement faire maintenant c’est animer ou produire une émission sur la musique des années 90-2000. Mon vrai kiffe serait de faire un prime souvenir avec Charly et Lulu, où le temps d’une soirée, on pourrait faire revivre le Hit Machine. Charly et Lulu sont vraiment emblématiques, je comprends pas que quand W9 a ressorti des archives de cette émission, ils aient mis un autre animateur, personnellement j’étais dégoûtée, je trouvais ça injuste ! 

Sachant qu’en plus, ils ont refait le morning live, je trouverais ça vraiment bien de faire une soirée Hit Machine, où des artistes français pourraient venir défendre leurs titres, et où on pourrait revoir des archives, etc. 

Ça serait vraiment mon rêve si je pouvais être chroniqueuse pour ce genre d’émissions. 

 

 

Un grand merci à Selena de nous partager chaque jour un peu de sa passion, et d’avoir accepté de répondre à mes questions avec bonne humeur et gentillesse. 

Je vous laisse maintenant avec la playlist spéciale Throwback Music qui promet de nous renvoyer quelques années auparavant. 

 

Related posts

Echoes of Prince – Dans l’ombre du Kid de Minneapolis – Interview part II

Funkidole

The most beautiful – Ma vie avec Prince by Mayte Garcia

Funkidole

Bohemian Rhapsody : le biopic de Queen à ne pas rater

Funkidole

2 comments

Jessica 30 août 2020 at 21:47

Super merci pour cette interview qui nous permet mieux connaitre l auteure de cette page !

Reply
Funkidole 30 août 2020 at 21:58

Avec plaisir !

Reply

Leave a Comment