Friday 20 July 2018

Charlotte Gainsbourg à la Maison de la Radio

Charlotte Gainsbourg

Promotion de l’album Rest by Charlotte Gainsbourg

Bien que je sois assez discrète sur les réseaux sociaux et sur mon site concernant ma grande passion pour la famille Gainsbourg je souhaitais aujourd’hui vous raconter mon expérience au concert de Charlotte Gainsbourg à la Maison de la Radio.

Pour les fins connaisseurs, vous aurez peut être suivi la retransmission radio sur France Inter. Pour les autres laissez moi vous raconter…

Il est 19h quand je suis enfin devant la porte d’entrée du studio 104 de la maison de la radio. Bien chanceuse de retrouver mon ami qui est sur place depuis maintenant 1h30 pour nous assurer des places corrects. Autour de nous le public est surtout constitué de personnes âgés. On ne se serait pas douté que ces vieux étaient près à piétiner leur mère pour avoir une place au premier rang (hum, bien évidement ça n’est qu’une expression car vu leur âge leur mère est surement décédée depuis longtemps… ^^’).

Ca n’est que 30 minutes plus tard que nous entrons enfin dans la salle après s’être fait bousculé et avoir fait preuve de beaucoup d’incivilité auprès de cette pauvre dame qui peinait à scanner les billets. Le concert commence à 20h, nous sommes bien placés, légèrement excentrés mais au second rang. Comme précédemment à La Cigale, le label avait réservé toutes les bonnes places. Un peu énervant pour ceux qui ont attendu 2h!

Le concert commence pile à l’heure, normal c’est la radio! De là, on sait qu’on va pouvoir kiffer pendant une heure mais pas plus. La scénographie semble interessante, mais lorsqu’on est aussi proche, elle s’avère vite aveuglante. La scène devient alors une bonne cachette pour la petite Charlotte qui essaie de disparaitre derrière ses cheveux. Ca pourrait sembler assez agaçant mais c’est Charlotte Gainsbourg, c’est ce qui lui donne son charme…!

Le groupe est constitué d’un batteur, d’un choriste, d’un claviériste qu’on retrouve à la basse quelques fois, d’un autre bassiste qui n’est pas présent tout le long du concert. On retrouve également SebastiAn que je vous ai déjà présenté dans mon article sur l’album de Philippe Katerine : Magnum. Il joue ici avec un espèce de mur constitué de transformateurs de son et à une table de mixage. Quant à charlotte on la retrouve tantôt derrière son piano, tantôt à coté, tantôt au fond de la salle derrière un grand cadre en néon. C’est fou ce qu’elle ressemble à sa mère lorsqu’elle chante!

La Setlist est principalement constituée de morceaux de son dernier album : Rest. Un album très personnel parlant de son mari, de ses enfants, de sa soeur Kate disparue depuis 2013 et de son père. Beaucoup d’émotion donc qui a dans mon cas touché son paroxysme lors du morceau Charlotte for Ever extrait de l’album du même titre écrit par Serge. Et je crois ne pas avoir pleuré qu’à cause des néons qui me brulaient les yeux. J’ai à peine eu le temps de me racheter une contenance durant Runaway une reprise surprenante de Kanye West, car à 21h le concert touche à sa fin, les musiciens viennent saluer, on gardait un certain espoir d’avoir le droit à un rappel hors onde mais ce ne fut pas le cas.

Je repars quand même avec le sourire et l’envie de retenter l’expérience Charlotte Gainsbourg une autre fois. Petit conseil du jour à l’amateur de funk que tu es, n’oublies pas d’écouter Sylvia says, c’est dément!

Setlist :

1- Lying With You

2- Ring-a-Ring o’ Roses

3- I’m a Lie

4- Songbird in a Cage

5- Sylvia Says

6- Les Crocodiles

7- Deadly Valentine

8- Kate

9- Charlotte for Ever

10- Rest

11- Les Oxalis

12- Runaway

About the author

1 comment

  1. Ma chouette petite ton site et ton article sont rempli d’un humour d’un age à cheval entre modernité et traditionnel, c’est très agréable. Et je ne dis pas ça parce que je suis une vieille dame réactionnaire !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *