Sunday 17 June 2018

Sign Of The Times by Prince : Découvrir une « Rock Star »

Je t’en avais déjà parlé il y a peu dans mon article « La playlist matinale de Prince » : la chaine de cinéma Gaumont Pathé a décidé de diffuser Sign of the Times dans le cadre du festival « Pathé Live » mais aussi des 30 ans du film.

Depuis la mort de Prince, j’ai senti un véritable « second souffle » qui prenait vie. Je n’ai peut être pas eu l’occasion de le voir en concert mais j’ai connu le sentiment d’être fan d’un génie vivant et j’ai eu la malheureuse expérience de connaitre sa mort et de devoir vivre en sachant que jamais plus je ne pourrais rêver de le voir briller sur scène. Cependant un sentiment demeure. Quelque chose d’assez personnel que j’ai aujourd’hui envie de partager avec toi. J’ai l’impression de ne jamais avoir vu Prince aussi vivant. Je suis née il y a 19 ans et je dois dire que sans mon intérêt pour la musique et ma curiosité naturelle je n’aurais jamais été amenée à le découvrir. Et pourtant je serais passée à coté d’un (ou du) plus grand génie de la musique des trois dernières décennies. C’est peut être aussi pour ça que Funkidole existe, pour t’éviter de passer à coté d’artistes exceptionnels. Parce que nous n’avons pas tous une famille ou un entourage funky pouvant nous guider, et qu’aujourd’hui les media ne se réintéressent aux génies qu’à leur mort. Parce que lorsqu’un génie ne fait plus vendre, il devient invisible. Assez paradoxal pour une personne qui, tel que moi, pense que Prince n’a jamais cessé de produire des morceaux toujours plus sophistiqués et talentueux. Le fait est que Prince revient dans le business. Et même si c’est discutable et que beaucoup de fans râlent (ça rien n’a vraiment changé) je pense que c’est une véritable chance.

Je ne compte plus le nombre de fois ou lorsque j’ai dit « je suis fan de Prince » on m’a répondu « qui?! ». En France, les fans de Prince de ma génération doivent se compter sur les doigts de la main. Et la pérennité dans tout ça ? Je considère trop la communauté princière pour la voir disparaitre en souriant et sans m’interroger.

Ce fameux jeudi 23 novembre, jour de la diffusion de Sign of the Times, j’ai regagné confiance. Je suis ressortie avec le sourire. Même si voir le concert au cinéma d’un artiste  que j’ai toujours rêvé de voir en Live m’arrache le coeur. Je me raccroche à ce que j’ai. Car j’estime que chaque chose qui s’organise autour de lui est positive et calme la douleur et la déception. Mais ce qui m’a rendu le plus heureuse est de voir la diversité d’âge et de sexe présent dans la salle. Une petite fille était assise à coté de moi. Elle dansait sur son fauteuil, lançait les vagues d’applaudissement, paniquait de savoir, à chaque noir, si c’était la fin ou non, ou même poussait des cries d’émerveillement en disant « hooo c’est Prince »! Il y avait également des adolescents qui connaissaient mal et voulaient découvrir. Et des plus vieux qui voulaient redécouvrir ou bien même connaitre.

Un tel intérêt autour de cet artiste m’a touché, m’a ému, et c’est ce sentiment que j’ai eu envie de partager avec toi.

Je reviendrai bientôt, je l’espère, avec un article de fonds.

Et n’hésite pas à me donner des retours sur mes différents réseaux sociaux, et à commenter mes articles!

Instagram 

Twitter

 

About the author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *