Friday 18 August 2017

Mon Purple Week-end Partie 2 : Larry Graham à Vienne

Larry Graham

Jazz à Vienne 

Après être rentrée à 3h du matin du Festival d’Enghien dont je vous ai parlé dans cet article : https://funkidole.com/npg-enghien-jazz-festival/. Me voilà levée à 5h direction Lyon pour assister au concert de Larry Graham au festival « Jazz à Vienne ». Après avoir fait ma petite vie, nous nous dirigeons, mes amis et moi, vers la ville où se déroule le concert ( à 30 min de Lyon environ ).

Notre première mission est de retrouver nos passes Presse et Backstage. Nous arpentons donc la ville (le village) à la recherche du fameux bureau. Nous arrivons proche de la scène et là… qui croisons nous?? Larry Graham! Mais pas le temps de papoter son manager nous dit qu’ils sont déjà  très en retard, sans que l’on sache encore pour aller où. Nous poursuivons nos recherches et nous trouvons enfin les fameux passes. Et par la même occasion nous retrouvons Larry Graham (ainsi que Jeanne Added et plus tard Rozoff) en pleine conférence. Il dit quelques banalités sur sa vie et sa carrière, surtout  pour ceux qui ne le connaissent pas du tout car aucune vraie révélation. J’aurais aimé te filmer tout ça quand même mais je n’avais pas ma camera…

Mon prince est parti

Nous nous mettons  ensuite en route vers le cinema pour assister à la projection du film Mon Prince est parti de Thierry Gedj. Je l’avais déjà vu lors de sa diffusion sur france ô, mais je ne me suis pas lassée de le revoir une seconde fois. Les images de ce film sont très belles et poétiques. Je conseille fortement de le voir même si je crois qu’il est actuellement introuvable sur l’Internet…

Juan Rozoff

Après le cinéma nous partons direction le théâtre antique pour le concert! Un lieu magnifique. On s’installe tranquillement. Il y a beaucoup beaucoup de monde mais nous sommes biens placés. La soirée commence avec Rozoff. Le même concert que la veille a Paris! (Je t’avais bien dit de lire la partie 1 avant, maintenant tu es perdu! Allez encore un chance : https://funkidole.com/npg-enghien-jazz-festival/ )

Trombone Shorty

Trombone Shorty est les prochain dans la liste des invités. Ce n’est pas un artiste que je connais bien. Ancien cuivre de Lenny Kravitz a cheval entre le funk et le rock, le trombone et la trompette. A vrai dire je crois que j’avais vaguement écouté un de ses albums sans vraiment savoir que c’était lui. Pour le coup c’est un showman. Il met de l’ambiance; les gens sont très réceptifs. Il a de bons titres mais rien que je trouve absolument exceptionnel. J’ai découvert que le titre Here come the girls n’était en réalité pas de lui. Zut!

Celui que je commençais justement a vraiment bien aimer.  Il occupe la scène pendant une heure et demi. Je ne vais pas ronchonner, mais presque car je trépigne à l’idée de voir Larry Graham. Et minuit passé ça commence à faire tard pour pépé Larry.

Larry Graham et le Graham central station

Enfin c’est l’heure. Le groupe (Graham Central Station) entre sur scène (sans Larry Graham). La chanteuse Asheling Cole annonce le fameux bassiste tant attendu. Le son de son instrument raisonne, mais on ne le voit pas. Tout le monde se retourne et aperçoit Larry perché sur une marche délabrée du théâtre. L’effet est magique. Il descend tout en continuant a jouer, et ne tombe pas même avec son oeil croche. Il regagne la scène et commence le concert. Il est bon mais les gens restent assez calme, Trombone nous a un peu coupé les pattes il faut dire. Ils jouent des morceaux des premiers albums de Graham Central Station comme la reprise de I can’t stand the rain. Mais aussi des morceaux de Sly and the family stone. C’est vraiment un maitre à la basse et même extrêmement fatiguée je passe un merveilleux moment. Plusieurs invités étaient présents ce soir la pour rendre hommage à Prince. La première, Jeanne added, a chanté I would die 4 U et baby i’m a star. Marco Prince, le second, a quant à lui chanté Let’s go crazy et Pop Life.

Soit problème de Setlist, soit problème de Timing, le public n’est pas très réceptif obligeant Larry Graham et ses invités a se démener comme ils le pouvaient.

Le concert touche à sa fin avec le légendaire Purple Rain destinée a célébré encore et encore la mort de Prince. A se demander si depuis tout ce temps ils n’en ont pas plein le popotin de ce morceau. Cette fois ci il le dédit également à John Blackwell batteur du New Power Generation (groupe de Prince. Dis donc il faut vraiment que tu lises la partie 1 de mon article) décédé il y a peu. Nous profitons donc des banalités pour nous glisser dans la partie back stage et papoter un peu.

Sur scène Larry Graham passe à 1999 et fait monter du public. 

Mon ami me le fait remarquer et me demande si je veux y aller. J’hésite. Lui n’a pas l’air chaud pour se dandiner et je ne me vois pas y aller seule. Cependant un mouvement de foule me pousse a me lancer sans trop réfléchir ni trop regarder derrière moi. Et me voila sur scène a essayer de me mouvoir  vers le milieu du troupeau qui entourait Larry Graham. Focus sur cette occupation j’en oublie même les autres musiciens alors que je suis à deux centimètre du guitariste William Rab qui se déchaine sur sa guitare avec un sourire jusqu’au oreille (et le eye contact qui va avec!). Le morceau touche à sa fin, Larry Graham sort le premier, suivi de Ashley Cole. Je sors à mon tour, consciente de la chance que j’ai eu…

Un week-end qui décidément me laissera des souvenirs à vie. 

set list de Larry Graham : 

Intro

Thank You For Talking To Me Africa

We’ve Been Waiting

It Ain’t No Fun To Me

It’s Alright

I Can’t Stand the Rain

Tell Me What It Is

I Would Die 4 U (Jeanne Added)

Baby I’m a Star  (Jeanne Added)

Dance to the Music

The Jam

Thank You Fallentinme Be Mice Elf Agin

Pop Life  (Marco Prince)

Let’s Go Crazy (Marco Prince)

Purple Rain

1999/ I Want to Take You Higher

About the author

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *