22 septembre 2018
A découvrir Albums et Biographies

Niice n’ Wiild by Chuckii Booker

L’avis de Funkidole

Encore et toujours conseillé par mon personal music shopper, Niice n’ Wiild m’attendait dans un bac à une foire du disque de banlieue parisienne. La pochette m’intrigue beaucoup. C’est le premier CD que j’écoute parmi tous ceux qui j’ai acquis cette journée là. Ça m’a fait un bien fou de découvrir un disque aussi bon et aussi funky. Les sonorités m’étaient familières, comme un petit goût de Prince sur certains morceaux. Mais aussi de fortes influences de James Brown avec les trois morceaux Soul triilogy. C’est aussi une avancée dans ma découverte du New Jack Swing, qui me plait énormément. Les sonorités me paraissent moins vieillottes. Même s’il serait très malvenu de ma part de dire que les morceaux des années 70 ne me touchent pas. Disons juste que le temps d’écoute pour adhérer au disque est plus conséquent quand l’album date vraiment. L’album comporte 17 morceaux et pas énormément de coquilles (For lovers only par exemple n’est vraiment pas très bon). Ce que j’aime aussi beaucoup dans ce disque c’est le travail des transitions. Au lieu de mettre un grand blanc entre chaque morceau, il les lie au maximum. Ca permet de nous garder dans l’univers, de ne pas nous couper si brusquement dans notre kiffage d’album. Le plupart des morceaux sont très New Jack Swing donc (notamment with all my heart ou le rôle de la basse est également assuré par le clavier). Mes morceaux préférés restent les plus funky comme I Giit Around et Front line qui sont juste ENORMES. Si tu dois écouter que deux morceaux aujourd’hui c’est ceux la. Soul triilogy est également démentiel. Le morceau est en 3 parties (bah oui une trilogie quoi!) mais même si elles se suivent elles ne se ressemblent pas! Elles retracent un peu l’évolution du funk avec les deux premiers morceaux très JB et le dernier très princier funky live! Et que serait un disque sans une bonne ballade soul! De ce coté la aussi Chuckii nous gâte avec I should haved love you. Cet album sera donc assurément un compagnon de redoute auquel je serai très fidèle.

Vie et carrière de Chuckii Booker

Chuckii, de son vrai nom, Eugene Allen Booker JR est un instrumentiste, compositeur et interprète américain des années 90. Il s’inscrit surtout dans les genres New Jack Swing, Funk et RnB. Booker est né à Los Angeles le 19 décembre 1962. Il vient d’une famille de musicien. Son oncle est flûtiste et sa grand mère chanteuse de Gospel. Chuckii maîtrise dès l’adolescence la guitare et la batterie, sans pour autant s’imaginer une carrière de musicien (il préférait de loin les arts manuels). Il se lance pourtant dans le milieu grâce à son parrain Barry White avec qui il signe un contrat dans une boite de production. Chuckii quitte assez vite le label après s’être vu refuser la production d’un album solo. Il rejoint alors le groupe Tease en tant que claviériste bien qu’il soit meilleur à la basse. Mais il est surtout reconnu pour avoir été le producteur de White, C.J., Lalah hathaway, ou encore Geoffrey Williams. Chuckii a également été le directeur musical de Janet Jackson durant sa tournée Rythme Nation. Il enregistre également (en tant qu’instrumentiste) sur plusieurs albums d’artistes mondialement connus comme Kool and the Gang. Il sort son premier album Chuckii en 1989 dont les titres (don’t u know) I love U, et Turned Away  monteront en haut des charts. C’est en 1992 qu’il sort Niice and Wiild, son deuxième album solo mais également son dernier. Cette fois ci c’est le titre Games qui remporte un franc succès. Après ces deux albums solo, chuckii continu à jouer pour différents artistes. il remplace notamment le pianiste de Tina Turner lors de son wildest dream tour. Il sera également le directeur musical de Mary J Blige et Tevin Campbell dans la fin des années 90. Plus récemment il produit, en 2007, l’album de Lionel Richie Coming home. 

Et parce qu’il est talentueux, il se permet de nous montrer un peu l’enfer du décor, Chuckii en studio ça donne ça  :

Trois artistes associés 

Teddy Riley

Après tout, il est l’inventeur du new jack swing. Donc forcément un modèle pour Chuckii Booker dont l’album reprend les sonorités de ce genre.

James Brown

Parce que soul triilogy! un véritable hommage à celui qui a inventé le funk et qui a inspiré énormément de musiciens des années 80-90

Janet Jackson

avec qui il a tourné lors de Rythme nation, un album également d’influence new jack swing.

Quelques chiffres pour les mathématiciens  

2eme : album de Chuckii Booker

13eme : sur la Billboard charts rubrique album soul

17 : titres dans l’album

1ere : place des charts RnB pour Games (en 1992)

Related posts

Playlist de l’été 1 : Apple Music, Deezer et Spotify

Funkidole

Mon Purple Week-end Partie 2 : Larry Graham à Vienne

Funkidole

Conférence / dédicace avec l’auteur de Purple Fam

Funkidole

Leave a Comment